Retour
XS
SM
MD
LG
XL

Mot de la présidente

Le beau temps nous apporte de bonnes nouvelles et la vaccination nous donne de l’espoir! Malgré cela, il ne faut pas baisser la garde. Nous avons traversé une année difficile, il faut éviter de trébucher tout près du fil d’arrivée.

Je ne le vous dis pas souvent, mais je suis fière d’être votre présidente. Je suis fière parce que vous avez démontré une très grande vigilance depuis un an en respectant les consignes sanitaires pour continuer à offrir vos excellents services. Vous avez grandement contribué à maintenir les services de l’oculo-visuel à la population durant cette pandémie où chaque jour le défi logistique et sanitaire était présent, contraignant et irritant. Votre résilience, votre imagination et votre détermination, ces qualités vous auront permis de vous ajuster à cette situation et cela vous aura valu un succès bien mérité. Nous devons nous rappeler que c’est au travers d’épreuves que l’on tire le plus de leçons positives.

À titre de présidente, j’ai le privilège d’entendre régulièrement de bons commentaires à l’égard des professionnels qui participent à la vaccination et comme c’est également à vous que cela revient, en voici un témoignage :

 « J’aimerais vous exprimer et au nom du Collège et j’ose le faire pour mes collègues avec qui nous avons travaillé depuis septembre dernier, la FIERTÉ de noter l’implication grandissante des différents professionnels de la santé à l’effort collectif, notamment pour la vaccination. »

Jean-Bernard Trudeau, M.D. , Directeur général adjoint, Collège des médecins

Ce moment est important, nous écrivons ensemble une page d’histoire par notre participation à tous ces efforts de société. Notre solidarité envers la Santé publique et les soignants était nécessaire, nous avons agi avec empathie et professionnalisme pour le bien des uns et des autres.

Pour mieux vous protéger et protéger vos proches, je vous encourage fortement à vous faire vacciner. N’hésitez pas à vous inscrire lorsqu’une offre de vaccin est faite à vos bureaux, et ce, même si l’information ne vous est pas directement destinée. Nous avons fait la vérification auprès du responsable de la santé publique et dans la dernière mise à jour de la liste de priorisation. Il n’y aucune mention relative à un corps d’emploi. Si vous participez à la campagne de dépistage ou de vaccination, sachez que vous serez vous-mêmes vaccinés.

Nous poursuivrons l’année 2021 dans le même état d’esprit, c’est-à-dire dans le souci de notre prochain. L’année 2020 aura été marquée par beaucoup d’événements et parfois bouleversants, ceux-ci nous ont sensibilisé à plusieurs enjeux. À titre d’exemple, pour ne nommer que ceux-ci, nous avons été mis devant les réalités des Premières Nations, celles des minorités ethniques, celles des personnes vulnérables et que dire de la notion de consentement dans les relations à caractère sexuel. L’importance de s’intéresser à ces sujets est une évidence, par notre rôle de citoyen et de professionnel puisque nous côtoyons régulièrement des gens de toutes origines et de toutes les tranches d’âges. Retenons que nous avons du travail à faire pour nous connaître, pour se respecter et mieux vivre ensemble. Vous savez comme moi que l’ouverture d’esprit, la compréhension et la communication sont des bases importantes pour établir une bonne relation de confiance, celle-ci étant indispensable lors de la dispensation de nos services professionnels. Ceux qui me connaissent bien savent que j’aime mieux prévenir que guérir, alors je sollicite les opticiennes et opticiens qui se sentent interpellés par ces enjeux à nous faire part de leur préoccupation et de leur disponibilité afin que nous trouvions l’angle le plus approprié pour susciter l’intérêt de nos confrères. De la formation, des échanges ou toutes autres idées seront au rendez-vous.

Autre sujet, le renforcement de la vitalité du français! Puisque nous sommes à l’aube d’une réforme de la Charte de la langue française annoncée par M. Simon Jolin-Barette, ministre de la Justice et responsable de la langue française, celui-ci nous interpelle afin de nous sensibiliser à ce constat en tant qu’acteurs importants, notamment pour assurer des services en français au Québec.

Pour se mettre en action, je vous propose à nouveau le lien d’un lexique qui s’intitule « Les Mots de l’œil », vocabulaire destiné d’abord aux étudiants d’orthèses visuelles, mais qui gagne à être lu par tous les opticiennes et opticiens.

En espérant vous revoir en personne le plus tôt possible.

Brigitte Robidas, o.o.d.

Présidente