Retour
XS
SM
MD
LG
XL

COVID-19 - Directives actualisées

Suivant les derniers développements liés au coronavirus (COVID-19), aux indications gouvernementales ainsi qu’aux directives émises pour la plupart des professionnels de la santé des secteurs public et privé, l’Ordre des opticiens d’ordonnances et l’Ordre des optométristes ont émis les directives suivantes à leurs membres, en vue de ne pas contribuer à la propagation du virus, tout en continuant de répondre aux besoins de la population :

  • À partir du lundi 16 mars et pour une période minimale de 14 jours, reporter toutes les visites pour des services courants, non urgents (examens oculovisuels de routine, remplacement de lunettes ophtalmiques, etc.), à une date ultérieure considérant l’état d’urgence sanitaire déclaré. Si le service peut attendre 14 jours, il est demandé de le reporter. Le jugement professionnel est de mise afin d’en déterminer l’urgence. Par exemple, une réparation sur les lunettes d’un fort myope qui ne peut fonctionner sans celles-ci constitue une urgence, la livraison des lunettes à une cliente qui peut fonctionner avec les lunettes qu’elle a actuellement à la maison ne constitue pas une urgence.
  • Pour ce qui est des clients ayant besoin de services urgents en raison de leur condition oculovisuelle (corps étranger, conjonctivite, etc.) ou de la perte ou le bris de lunettes ou lentilles ophtalmiques, les citoyens sont invités à communiquer par téléphone avec le bureau d’opticien d’ordonnances ou d’optométriste de leur choix, afin qu’une évaluation de la situation puisse être faite et, le cas échéant, déterminer l’heure et le lieu d’un rendez-vous. Afin de vous protéger, protéger vos clients et éviter la propagation, nous vous demandons de ne recevoir que ceux-ci et sur rendez-vous seulement.
  • Les ordres professionnels ne disposent pas du pouvoir d’ordonner la fermeture de bureaux de professionnels, ces pouvoirs pouvant plutôt être exercés par le gouvernement, notamment dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, suivant la Loi sur la santé publique. À ce jour, le gouvernement n’a pas ordonné la fermeture des bureaux de professionnels de la santé du secteur privé, comme ceux des opticiens.

Si vous accueillez des clients:

  • Vous assurer de respecter les exigences liées à l’isolement volontaire pour vous et votre personnel, notamment en cas de retour de voyage depuis le 12 mars ou si vous présentez des symptômes grippaux;
  • Demander aux clients qui sont de retour de voyage depuis le 12 mars ou qui présentent des symptômes grippaux de reporter leur visite. Toutefois, si ceux-ci nécessitent un service urgent, ils devraient porter un masque et laver leurs mains à leur arrivée au bureau avec de l’eau et du savon ou une solution hydroalcoolique. Ils doivent être isolés des autres clients, le cas échéant, et vous devrez suite à leur visite procéder à une désinfection des surfaces qui auront été touchées par ces clients;
  • Ne recevoir les clients que sur rendez-vous seulement en limitant la présence à une seule personne, si possible, et limiter ou espacer ceux-ci de façon à réduire le nombre de personnes dans la salle d’attente et dans le bureau et tenter de faire en sorte que les clients et le personnel soient, si réalisable, à une distance d’un mètre de chacun. Vous pouvez, par exemple, réduire vos heures d’ouverture et ne donner de rendez-vous que par téléphone;
  • Favoriser le plus possible le respect des mesures de précautions universelles en matière d’hygiène et d’asepsie, en augmentant la fréquence de nettoyage et de désinfection des instruments et des locaux; le port de masques et de lunettes protectrices pourrait s’avérer indiqué, si vous avez accès à ce matériel;
  • À noter que, dans l’immédiat, le gouvernement n’a pas ordonné la fermeture des cabinets ou bureaux privés des professionnels de la santé, incluant les bureaux d’opticiens. Ceci dit, s’il vous apparaît que cette mesure est indiquée en ce qui concerne votre bureau, il est évidemment possible de le faire et de reporter l’ensemble des visites de vos clients, en vous assurant toutefois de diriger ceux qui nécessiteraient un service urgent vers les ressources appropriées (autre bureau de professionnel resté ouvert ou urgence hospitalière).

Précisions et liste publique des bureaux ouverts pour services d’urgence et de dépannage

Suivant les directives conjointes émises le 16 mars par l’Ordre des opticiens d’ordonnances et par l’Ordre des optométristes du Québec, voici certaines précisions : 

  • L’Ordre des opticiens d’ordonnances du Québec, comme tous les ordres professionnels concernés dans le secteur de la santé, poursuit actuellement deux objectifs :
  1. éviter que les opticiens contribuent à la propagation du virus en offrant des services non urgents pour des clients dont la visite pourrait être reportée;
  2. faire en sorte que les opticiens puissent jouer un rôle utile, en répondant aux besoins urgents ou pressants de leurs clients et de la population et en évitant de surcharger inutilement les autres ressources du secteur de la santé.
  • Les ordres professionnels ne disposent pas du pouvoir d’ordonner la fermeture de bureaux de professionnels, ces pouvoirs pouvant plutôt être exercés par le gouvernement, notamment dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, suivant la Loi sur la santé publique. À ce jour, le gouvernement n’a pas ordonné la fermeture des bureaux de professionnels de la santé du secteur privé, comme ceux des opticiens.
  • Si en raison des directives reçues (par exemple, si vous devez vous mettre en isolement volontaire et qu’il n’y a pas d’autres professionnels pour prendre la relève), vous devez ou souhaitez fermer votre bureau, il vous est bien sûr possible de le faire. Dans un tel cas, il faut par ailleurs s’assurer que les clients qui auraient des besoins urgents ou pressants puissent vous contacter pour obtenir un rendez-vous urgent ou être référés à d’autres ressources (affiches sur les accès au bureau et sur le web, messages téléphoniques, etc.).
  • Vous pouvez, si vous le désirez, limiter vos heures d’ouverture et ne rencontrer des clients que sur rendez-vous, un seul à la fois, pour des besoins urgents ou pressants (bris ou pertes de lunettes, livraison de lentilles cornéennes par exemple).  
  • Dans l’état actuel de la situation, il est difficile d’anticiper ce que seraient les conséquences, au plan de la responsabilité professionnelle, pour un opticien qui continuerait d’offrir, sans bonnes raisons, des services considérés comme étant non urgents, pour des clients dont la visite aurait pu être reportée, s’il contribuait à cette occasion à la propagation du virus auprès de clients ou de la communauté. Les circonstances actuelles sont inédites et suivant tous les messages reçus des autorités publiques, la prudence est de mise. Au-delà des risques juridiques, il faut faire preuve de professionnalisme et de civisme.
  • Ceci dit, en vue de favoriser la coordination locale et régionale des services du secteur oculovisuel qui resteront disponibles pour répondre aux besoins urgents et pressants de la population (urgences oculaires, corps étranger, conjonctivite, remplacement lunettes/lentilles perdues, etc.), l’Ordre des optométristes invite ses membres à inscrire leurs disponibilités dans une liste accessible à tous au besoin. Il sera ainsi plus facile de faire les références pour les patients.

Dans l’immédiat, cette liste non sécurisée (toute personne disposant du lien peut y accéder) n’est pas destinée au public, mais aux optométristes eux-mêmes, aux fins de collaboration entre eux et avec les opticiens.

Voici où vous pouvez consulter la liste des bureaux selon les disponibilités de ceux-ci (s.v.p., ne pas modifier ou altérer les inscriptions faites par les optométristes).

Autres recommandations concernant les mesures préventives et le personnel du bureau

  • S’assurer que les mesures de précaution adéquates sont prises pour identifier et gérer les situations à risque à l’égard du personnel du bureau, pour assurer la protection des patients et de leurs collègues (accorder les congés requis, favoriser le travail à domicile si possible, etc.);
  • Installer dans la salle d’attente des distributeurs de gel ou de mousse hydroalcoolique;
  • Installer des affiches bien à la vue des patients les invitant à utiliser les distributeurs de gel ou de mousse hydroalcoolique;
  • Laisser les distributeurs et les affiches en permanence, ces outils étant utiles toute l’année;
  • Suivre les pratiques de base habituelles de prévention des infections. 

Autres sources d’information :

Gouvernement du Québec 

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS)

MSSS du Québec, Orientations à l’intention des cliniques médicales

Agence de la santé publique du Canada, Maladie à coronavirus : Information pour les patients :

MSSS, liste des bureaux de santé publique locaux

Affiches pouvant être utilisées dans les bureaux:

Pour aider les opticiens à effectuer un triage efficace des clients qui se présentent à leur bureau relativement au coronavirus (COVID-19), l’Ordre suggère d’utiliser l’affiche proposée par le Ministère de la Santé et des Services sociaux.

Ces affiches, également proposées par le Ministère de la Santé et des Services sociaux peuvent également être utilisées et elles sont également disponibles en anglais :

L’Ordre des opticiens a également mis à votre disposition cette affiche des 5 conseils à adopter pour vous protéger:

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram